F.S.U.

Education nationale

lundi 09 septembre 2019

Une rentrée apaisée ?

La communication institutionnelle n’aura eu de cesse, de célébrer une rentrée apaisée mais la réalité est loin d’être aussi radieuse ! De la maternelle au lycée en passant par les services déconcentrés, les personnels s’inquiètent des effets réels des réformes Blanquer, dénoncent leurs conditions de travail et n’admettent plus qu’on repousse encore la revalorisation de leurs (...) Lire l'article
lundi 09 septembre 2019

De la parole aux actes !

Les mobilisations de l’année passée dans l’Éducation ne sont pas pour rien dans le changement de ton du Ministre à cette rentrée. Celui-ci affirme vouloir un dialogue social plus constructif … Chiche ! Mais la FSU ne se contentera pas d’une nouvelle méthode, elle attend des actes. Et les enseignant-es, comme tous les personnels de l’Éducation, doivent être davantage (...) Lire l'article
vendredi 06 septembre 2019

Déclaration liminaire FSU au CTM du 9 juillet 2019

Ce dernier comité technique ministériel de l’éducation nationale de l’année se tient dans une situation tendue se traduisant par des mobilisations et actions, conséquence des désaccords importants des personnels avec la politique du Ministre. La FSU, comme d’autres, a pourtant souligné l’importance du dialogue social et la nécessité de prendre en compte l’expression des (...) Lire l'article
jeudi 21 mars 2019

30 mars : journée nationale d’action - Monsieur le Ministre, pour améliorer l’École vous n’avez pas notre confiance !

Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa politique éducative rétrograde. Avec constance, il refuse de prendre en compte l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, les avis de leurs organisations syndicales ou ceux de l’ensemble de la communauté éducative. Pourtant, le projet de loi qu’il promeut aujourd’hui pour l’école tourne le dos à l’ambition de la (...) Lire l'article
jeudi 07 mars 2019

Journée du 30 mars

Le ministère de l’Éducation nationale poursuit sa politique éducative sans prendre en compte ni l’expertise professionnelle des acteurs de terrain, ni les avis de leurs organisations syndicales. Les transformations prévues vont accroitre les inégalités, dégrader les conditions de travail des personnels sans répondre à la nécessité d’améliorer le service public d’éducation (...) Lire l'article
mercredi 06 mars 2019

Il est temps d’agir !

Alors que le gouvernement doit prochainement rendre les conclusions de son Grand débat national, comment comprendre que des lois aussi importantes que celles relatives à l’avenir de l’École ou de la Fonction publique soient décidées dans la précipitation ? Si ce n’est la volonté d’imposer des réformes sans dialogue social et pire contre l’avis des organisations syndicales (...) Lire l'article
mardi 05 mars 2019

Compte-rendu du CTM du 30 janvier 2019

1/ Déclaration liminaire de la FSU Dans sa déclaration liminaire (voir la déclaration complète en fin de document), la FSU a réitéré sa vive critique de la politique menée à marche forcée par le ministère sans qu’il ne soit pris en compte les expressions, les critiques, les aspirations ou les revendications des personnels portées par leurs représentants syndicaux : (...) Lire l'article
vendredi 21 septembre 2018

CSE du 20 septembre 2018 - Déclaration FSU

Le gouvernement prépare son budget 2019 dans le cadre de baisse des dépenses publiques, qui se traduit par des suppressions de postes dans toute la Fonction publique. A l’Éducation Nationale, 1 400 postes d’enseignant-es et 400 postes d’administratifs seraient supprimés. Les budgets insuffisants pour l’Enseignement Supérieur et de la Recherche ont conduit les universités (...) Lire l'article
vendredi 21 septembre 2018

Suppressions de postes : nouvelle dégradation pour les élèves comme pour les personnels !

lundi 17 septembre 2018 Le gouvernement prépare son budget dans le cadre de son orientation de baisse des dépenses publiques. Cela se traduit par des baisses de budgets et des suppressions de postes dans toute la Fonction publique. A l’Éducation Nationale, ce sont 1 400 postes d’enseignant-es et 400 postes d’administratifs qui seraient supprimés. C’est là la (...) Lire l'article
jeudi 20 septembre 2018

Non Monsieur le Premier ministre, on n’investit pas dans l’avenir en supprimant des postes !

La FSU n’acceptera pas la suppression de 2 600 postes dans le second degré et de 400 dans les services administratifs. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens. Le second degré, de même que les services administratifs, verront leurs moyens amputés, alors que 26 000 élèves supplémentaires arrivent au collège à cette rentrée, que 59% des (...) Lire l'article