F.S.U.

Accueil >

Nos Actions

>

Communiqués

>

Communiqué commun CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, FAFP

Communiqués

Communiqué commun CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, FAFP

mardi 16 février 2016

Après plusieurs journées de mobilisations, de grèves et de manifestations depuis
deux ans, dont le 26 janvier dernier, les organisations syndicales de la fonction
publique CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES, FAFP se sont réunies mercredi 10
février pour analyser la situation au sein des trois versants de la fonction
publique.

En plus de l’enjeu crucial du pouvoir d’achat, le contexte social est marqué par
un ensemble de réformes détériorant les conditions de travail des agents, des
réductions d’emplois dans un grand nombre de secteurs, la remise en cause de
droits sociaux et de missions publiques.

Les organisations syndicales signataires de ce communiqué, restent également
déterminées à revendiquer des créations nettes d’emplois statutaires permettant
de lutter contre la précarité, des budgets à la hauteur des besoins d’un service
public de proximité confirmant son rôle essentiel de cohésion sociale.

A quelques jours de l’ouverture des négociations salariales Fonction publique,
elles considèrent qu’il est indispensable de mettre fin au gel du point d’indice,
de le revaloriser de façon significative et d’exiger des mesures générales
permettant de compenser les pertes subies de pouvoir d’achat.

Les interventions médiatiques ministérielles ne laissent guère entrevoir de pistes
ambitieuses en la matière.
Pourtant, après plus de dix ans de pertes sans précédent de pouvoir d’achat, c’est
un signal fort qu’elles attendent du gouvernement.

C’est pourquoi les organisations syndicales, CGT, FO, FSU, SOLIDAIRES,
FAFP, souhaitent faire de l’ouverture de ces négociations un nouveau temps fort
de mobilisation.

Elles appelleront donc ce jour là à des initiatives intersyndicales (conférence de
presse, audience auprès des préfectures, rassemblements à Paris et dans les
départements, diffusion de tracts communs …) .

Dans l’hypothèse où les propositions ministérielles relèveraient du
« symbolique », elles s’engageront dans l’unité la plus large possible dans un
processus de mobilisations y compris par la grève et les manifestations !

Partager cet article :